Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
25°C
Go to mobile version:

Corée Nord: réunion mardi en urgence du Conseil de sécurité de l'ONU

Corée du Nord | August 29, 2017, Tuesday @ 11:41 in En français » MONDE | By: AFP | Views: 634
Corée Nord: réunion mardi en urgence du Conseil de sécurité de l'ONU

Une réunion en urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Corée du Nord se tiendra mardi après-midi à New York à la demande de Tokyo et Washington (Kazuhiro NOGI / AFP)

(AFP) - Une réunion en urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Corée du Nord se tiendra mardi après-midi à New York à la demande de Tokyo et Washington après le tir d'un missile nord-coréen qui a survolé le Japon, a-t-on appris de sources diplomatiques.

La convocation de cette réunion fait suite à un entretien entre les dirigeants américain et japonais qui ont convenu d'"augmenter la pression sur la Corée du Nord", selon les termes du Premier ministre japonais, Shinzo Abe.

Le 5 août, au terme d'un mois de laborieuses négociations entre Washington et Pékin, premier soutien de la Corée du Nord, le Conseil de sécurité avait adopté à l'unanimité de ses 15 membres une nouvelle série de sanctions sévères à l'encontre de Pyongyang. Elles avaient pour objectif de punir la Corée du Nord après de premiers tirs en juillet de missiles à longue portée par Pyongyang, capables de toucher le territoire américain.

Ces sanctions, visant notamment les exportations nord-coréennes de charbon, de fer et dans le domaine de la pêche, sont censées priver la Corée du Nord d'un milliard de dollars de revenus par an. 

Témoignant de l'exaspération de la communauté internationale à l'égard de la Corée du Nord et d'une attitude beaucoup plus ferme de Moscou et de Pékin à l'égard de Pyongyang, la prise de ces sanctions avait été suivie d'une dizaine de jours d'échanges acrimonieux, voire outranciers, entre les Etats-Unis et la Corée du Nord.

La semaine dernière avait vu la tension retomber quelque peu malgré des manoeuvres militaires américano-sud-coréennes annuelles régulièrement dénoncées par la Corée du Nord comme menaçantes à son endroit.

Selon des sources diplomatiques, le Conseil de sécurité a en réserve de nouvelles sanctions qu'il pourrait encore infliger à Pyongyang. Le secteur du pétrole avait été épargné par exemple lors des dernières sanctions de début août.

Si le Conseil de sécurité réussit une nouvelle fois à se mettre d'accord sur de nouvelles mesures coercitives, la question de l'application des sanctions, qui visent à pousser la Corée du Nord vers une table de négociations sur ses programmes d'armement, devrait toutefois rester sujet à interrogations.

Selon un rapport d'experts de l'ONU chargés de cette application des sanctions, dont la publication est attendue dans les prochaines semaines, la Corée du Nord continue par de multiples moyens à contourner les mesures onusiennes dans les domaines du fer, du minerai de fer et du charbon.

Les Nord-Coréens auraient ainsi recours à de faux étiquetages sur les cargaisons expédiées, à de multiples changements d'immatriculation des bateaux utilisés, et à des pays tiers pour s'affranchir des contrôles chinois, selon des sources au fait du dossier. Plusieurs pays d'Asie du Sud-Est ont ainsi été identifiés comme destinataires de charbon nord-coréen, selon les mêmes sources.

Entre octobre et juillet, ce commerce illicite a profité à la Corée du Nord à hauteur de 270 millions de dollars, selon les experts. Au cours des six derniers mois, deux navires ont par ailleurs été interceptés entre la Corée du Nord et la Syrie. Leurs cargaisons, dont le contenu reste inconnu, avaient pour destinataire un organisme syrien spécialisé dans l'armement chimique, selon les mêmes sources au fait du dossier.

prh/mf   

Monde » Be a reporter: Write and send your article

More from Monde →

enviromnent →

Top news


Archives

» Advanced search