Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
26°C
Go to mobile version:

Le gouvernement des Seychelles invite les promoteurs à démarrer leurs projets touristiques ou ils les perdront.

Victoria, Seychelles | October 17, 2017, Tuesday @ 10:12 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Daniel Laurence Editee par Betymie Bonnelame Traduit par: Rassin Vannier | Views: 855
Le gouvernement des Seychelles invite les promoteurs à démarrer leurs projets touristiques ou ils les perdront.

L'hôtel Reef est un des anciens hôtels, abandonnés, qui doivent également être réaffectés. (cloud-cuckoo-land, Flikr)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Huit des 18 projets touristiques exclus d'un moratoire sur les grands hôtels aux Seychelles pourraient être affectés si les investisseurs ne commencent pas la construction de leur projet avant un an, a déclaré un responsable du ministère du Tourisme.

Maurice Loustau-Lalanne, Ministre du Tourisme, a déclaré que cette décision avait été prise, car les promoteurs des huit projets avaient mis trop de temps à développer leurs projets respectifs.

"Nous ciblons les investisseurs qui ont obtenu l'approbation, il y a plus de cinq ans et qui n'ont toujours rien fait. Certains ont même eu jusqu'à 10 ans ", a déclaré le ministre.

Loustau-Lalanne a déclaré que le département du tourisme va écrire à ces investisseurs et leur donner un an pour décider s'ils veulent aller de l'avant avec leur projet.

"Nous pensons qu'ils ne seront pas capables de faire quoi que ce soit au cours d'une année. Par conséquent, nous serons en mesure de récupérer 1 300 chambres pour les redistribuer" a indiqué M. Loustau-Lalanne.

Le moratoire sur les grands projets hôteliers, à l'exception de ceux déjà approuvés par le gouvernement, a été annoncé par l'ancien président des Seychelles, James Michel, lors des célébrations de la fête de l'indépendance le 29 juin 2015.

Le moratoire a été prolongé jusqu'à la fin 2020 par le président des Seychelles, Danny Faure, lors de son discours sur l'état de la nation en février.

Les grands hôtels sont définis comme ceux ayant 25 chambres ou plus.

Le moratoire n'inclut pas les petits établissements de 15 chambres où moins qui sont réservés aux Seychellois.

Les vieux hôtels abandonnés doivent également être réattribués, on compte 700 chambres qui forment part des quelque 5300 chambres d'hôtel déjà existantes. Ceux-ci incluent le Reef Hotel et l’Equator Hotel.

Selon les statistiques du ministère du Tourisme, il y a 541 établissements touristiques en activité qui comptent 5 849 chambres.

Le ministre du Tourisme a dit que lorsque le ministère a fait ses recherches, les voyagistes ont déclaré qu'il n'y avait pas assez de place pour accueillir les visiteurs.

"Comme les Seychelles connaissent une croissance économique dans le secteur du tourisme, il est inacceptable de noter qu'il n'y a pas assez de chambres. C'est pourquoi nous devons également redistribuer ces projets à des investisseurs prêts à développer ", a déclaré Loustau-Lalanne.

Grand Police a été déclaré zone protégée, car elle est considérée comme une Key Biodivesity Area (zone clé de la biodiversité) internationale (Stan Adam) Photo License: CC-BY

Les Critères de réaffectation seront établis au cas par cas et, une fois approuvés, ces projets seront soumis à des études de l’impact environnemental et aux exigences des organismes de régulation tels que l'Autorité de planification des Seychelles (la Seychelles Planning Authority).

Avec l'ajout des nouveaux hôtels exclus du moratoire, 4 000 chambres supplémentaires seront disponibles dans le pays insulaire pour accueillir les visiteurs.

Au sujet de l'hôtel Grand Police Bay, qui a été déclaré zone protégée par le Conseil des ministres en juin dernier, Loustau-Lalanne a indiqué que le nombre de chambres a été repris et que des discussions sont en cours avec les développeurs.

Le tourisme reste le principal contributeur à l'économie des Seychelles, un groupe de 115 îles de l'Océan Indien Occidental.

Dans les chiffres publiés par le Bureau national des statistiques (NBS) en janvier, plus de 304 000 visiteurs sont venus aux Seychelles l'année dernière, contre 275 000 en 2015.

Cette année les chiffres devraient finir avec une hausse de prés de 20%

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: tourisme, Hotel, moratoire

More from Actualités Nationales →

Related Articles

national →

Top news


Archives

» Advanced search