Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
25°C
Go to mobile version:

Les senneurs espagnols veulent une surveillance électronique obligatoire des navires battant pavillon seychellois

Victoria, Seychelles | | October 21, 2017, Saturday @ 10:36 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Salifa Karapetyan édité par Betymie Bonnelame et traduit par Olivier Bodere | Views: 720
Les senneurs espagnols veulent une surveillance électronique obligatoire des navires battant pavillon seychellois

Les caméras de surveillance électronique ont été installées l'année dernière sur deux thoniers senneurs. (Joe Laurence)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Une organisation espagnole appelle l'autorité locale des pêches à rendre obligatoire la surveillance électronique de tous les senneurs pêchant dans les eaux seychelloises.

L'Organisation des Armateurs des thoniers senneurs (OPAGAC) a fait cette demande après avoir reçu les résultats d'un projet pilote démarré en 2016. L'organisation a déclaré que la surveillance électronique est un moyen efficace d'améliorer la gestion des pêcheries tropicales thonières dans l'Océan Indien.

L'Autorité des pêches des Seychelles a indiqué qu'elle ne rendrait pas ce contrôle obligatoire pour le moment.

L'année dernière, la Seychelles Fishing Authority (SFA) a installé des caméras de surveillance électroniques sur deux thoniers senneurs, en partenariat avec le projet sur les thons des océans communs sur les aires en dehors des juridictions nationales ABJN, OPAGAC et Satlink, une société d'ingénierie espagnole.

L'objectif principal était de tester la capacité de la surveillance électronique à produire des estimations raisonnablement précises et exactes des captures et des prises accessoires effectuées par les deux navires battant pavillon des Seychelles.

"Cette initiative a prouvé que les systèmes de surveillance électronique sont capables de garantir des normes élevées de suivi, de contrôle et de surveillance de la part des États côtiers et des organisations régionales de gestion des pêches", a déclaré l'OPAGAC dans un communiqué.

Cela comprend le suivi de la position, l'enregistrement de la vitesse du navire et l'identification des activités des navires.

Le projet « est une initiative fondamentale pour renforcer la coopération et le travail conjoint entre les gouvernements, l'industrie de la pêche, les organisations régionales de gestion des pêches et les ONG (organisations non gouvernementales) dans le but commun de garantir la durabilité et une pêche éco-responsable. » a indiqué Julio Morón, le directeur général d’OPAGAC.

Il a ajouté que de telles initiatives "sont fondamentales pour continuer à renforcer et harmoniser les systèmes de suivi, de contrôle et de surveillance indispensables pour assurer une véritable gouvernance des océans".

 Un responsable de l'autorité locale des pêches, Vincent Lucas, a déclaré à la SNA que la surveillance électronique ne serait pas obligatoire.

"La SFA est en faveur de l'observateur humain et, en ce qui concerne les senneurs, les EMS (système électronique de surveillance) complèteront, le travail des observateurs humains", a déclaré Lucas. Il a ajouté que ce système pourrait, d'un autre côté, être utilisé pour les Palangriers, car du point de vue logistique, il est compliqué pour eux de déployer des observateurs humains.

Depuis 2012, l'archipel de 115 îles de l'Océan Indien Occidental met en œuvre un programme d'observateurs à bord de ses thoniers senneurs en activité. Après le renforcement des capacités, le premier déploiement en mer a été initié en septembre 2014. Aujourd'hui, les Seychelles évaluent les possibilités de programme de pêche industrielle à la palangre, y compris l'utilisation du système de surveillance électronique.

 

L'autorité des pêches a déclaré que le projet pilote "nécessite un ajustement supplémentaire de la configuration du système pour fournir des chiffres de capture plus précis et exacts".

La pêche est le deuxième contributeur à l'économie de la nation insulaire. Les Seychelles ont une superficie totale de 455 kilomètres carrés répartie sur une Zone économique exclusive de 1,37 million de kilomètres carrés.

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: SFA, pêche, thon espagnol

More from Actualités Nationales →

Related Articles

national →

Top news


Archives

» Advanced search