Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
26°C
Go to mobile version:

Les enseignants seychellois dans la rue pour manifester contre l’agression d’un de leurs collègues

Victoria, Seychelles | | November 8, 2017, Wednesday @ 20:03 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sharon Ernesta Edité par: Betymie Bonnelame Traduit par: Rassin Vannier | Views: 609
Les enseignants seychellois dans la rue pour manifester contre l’agression d’un de leurs collègues

Les enseignants ont défilé de l'école à travers la capitale Victoria avec des bannières scandant le respect et plus de sécurité dans les locaux de l'école (Salifa Karapetyan, Seychelles News Agency)

(Seychelles News Agency) - Des enseignants seychellois sont descendus dans la rue mercredi pour protester contre un incident dans lequel un de leurs collègues avait été agressé dans l’enceinte d’une école.

L'enseignant Kevin Monthy a été battu mardi à l'école secondaire de Mont Fleuri, apparemment par trois membres de la famille d'un élève qui faisait l'objet de mesures disciplinaires pour comportement inapproprié.

Les blessures de Monthy comprenaient une fracture du crâne et d'autres blessures sur la tête qui nécessitaient des points de suture

Les enseignants ont défilé de l'école à travers la capitale Victoria avec des bannières scandant le respect et plus de sécurité dans les locaux de l'école.

Ils ont exprimé leur frustration devant le fait qu'aucune mesure concrète ne soit prise pour endiguer de tels incidents violents dans les écoles.

"Nous en avons assez. Ce genre de comportement n'est pas acceptable. Nous sommes en colère parce que nous faisons face à des questions de discipline tout le temps, mais maintenant nous avons des parents qui viennent à l'école et agressent les enseignants », a déclaré un enseignant qui souhaitait rester anonyme.

Dans un communiqué publié mardi, la police a indiqué qu'une enquête avait été ouverte sur l'incident impliquant une femme et ses trois enfants.

Des enseignants seychellois sont descendus dans la rue mercredi pour protester contre un incident dans lequel un de leurs collègues avait été agressé dans l’enceinte d’une école. (Salifa Karapetyan, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Un autre enseignant a déclaré à la SNA que cet incident envoie un message clair : «les enseignants ne sont pas en sécurité et nous devons prendre des dispositions ».

"Cette situation où les étudiants manquent de respect existe depuis trop longtemps", a déclaré le professeur, ajoutant que "nous voulons que le ministère de l'Éducation agisse maintenant, car la situation dure depuis trop longtemps. "

Les enseignants ont dit qu'ils sont dans la rue, pour envoyer un message clair, « nous voulons demander que les parents prennent leurs responsabilités et nous voulons de meilleures conditions de travail, où nous nous sentons en sécurité».

La manifestation a pris fin aux portes de la présidence, où les enseignants ont demandé à rencontrer le vice-président Vincent Meriton.

Meriton a rencontré une centaine d'enseignants au Centre international de conférences mercredi après-midi, en présence du ministre de l'Éducation, Joel Morgan, et d'un représentant de la police des Seychelles, François Freminot.

Les préoccupations soulevées par les enseignants portaient sur la sécurité des locaux de l'école. Les enseignants ont demandé des allocations de risque, des polices d'assurance et la présence de la police dans ces établissements pour maintenir l'ordre et la discipline.

 La manifestation a pris fin aux portes de la présidence, où les enseignants ont demandé à rencontrer le vice-président Vincent Meriton. (Salifa Karapetyan, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Le vice-président a rassuré les enseignants que leurs préoccupations et leurs suggestions seront prises en considération. Il a dit que le gouvernement reconnaît que les écoles publiques font face à plusieurs défis.

«Pour la première fois dans l'histoire de notre pays, l'éducation et non la santé recevront la plus grande part du budget de 2018 et nous espérons qu'avec ces ressources, nous serons en mesure de relever certains des défis auxquels sont confrontées les écoles».

De son côté, Joël Morgan a exprimé sa solidarité envers les enseignants et que de tels cas ne seront pas tolérés. Il les a rassurés que toutes les mesures seront prises pour traiter avec les étudiants ayant des problèmes disciplinaires, y compris ceux impliqués dans l'incident.

"Nous ne tolérons pas de telles actions et comportements de la part de certains étudiants, et nous veillerons à ce que les personnes impliquées soient punies conformément à la loi."

Morgan a également déclaré qu'une nouvelle installation pour les jeunes ayant des problèmes de comportement sera construite l'année prochaine à Cap Ternay, dans le quartier ouest de Port Glaud.

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: enseignnt, education

More from Actualités Nationales →

Related Articles

national →

Top news


Archives

» Advanced search