Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
26°C
Go to mobile version:

Nouveaux barrages, exploitation des eaux souterraines, les Seychelles comptent augmenter leurs capacités en eau potable

Victoria, Seychelles | | November 16, 2017, Thursday @ 09:47 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sharon Ernesta Edité par: Betymie Bonnelame Traduit par: Olivier Bodéré | Views: 499
Nouveaux barrages, exploitation des eaux souterraines, les Seychelles comptent augmenter leurs capacités en eau potable

La demande en eau des 93 000 habitants de l'île se situe entre 38 000 et 40 000 mètres cubes par jour. (PUC)

(Seychelles News Agency) - La construction de nouveaux barrages et une exploitation accrue des eaux souterraines sont des projets prioritaires pour l'approvisionnement en eau potable aux Seychelles.

La Public Utilities Corporation a déclaré étudier les possibilités de construire de nouveaux barrages en plus des deux déjà existants sur l’Etat insulaire.

S'exprimant à la SNA la semaine dernière, le directeur général Philippe Morin a également déclaré que trois sites ont été identifiés sur Mahé - l'île principale - et un sur La Digue - la troisième île la plus peuplée - comme ayant un potentiel pour l'extraction des eaux souterraines.

Le premier barrage sera construit à Grand Anse, un district à l'ouest de Mahé. Le site - en tant que site potentiel pour un barrage - fait l'objet de discussions depuis plusieurs années.

Le premier barrage sera construit à Grand Anse et devrait avoir une hauteur d'environ 40 mètres pour une capacité d'un million de mètres cubes. (PUC) Photo License: CC-BY

"Nous faisons une étude de faisabilité et plus important encore, nous voulons un schéma pour le site. Nous avons déjà fait des études dans le passé, mais avec cette nouvelle étude, nous voulons un plan qui nous donnera beaucoup plus de détails. "

"Un design, après beaucoup d'études, nous dira finalement quelle sera la forme du barrage. Quelle sera sa capacité, et combien cela coûtera pour le construire ? », A déclaré Morin.

"PUC estime que le barrage aura la forme d’un arc de béton. Nous estimons qu'il sera d'environ 40 mètres de haut avec une capacité d'un million de mètres cubes. C'est la même capacité que le barrage de La Gogue. "

Il retiendra environ 12 000 mètres cubes d'eau par jour, ce qui, selon M. Morin, couvrira les besoins de la région ouest. La même eau peut être pompée et distribuée à Takamaka dans le sud et jusqu'à Pointe Larue sur la côte Est.

Le directeur général Philippe Morin a également indiqué que trois sites sur Mahé et un sur La Digue ont été identifiés comme ayant un potentiel pour l'extraction des eaux souterraines. (Salifa Karapetyan, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

La demande en eau pour les 93 000 habitants de l'île se situe entre 38 000 et 40 000 mètres cubes par jour.

M. Morin ajoute que «nous recherchons actuellement des consultants capables de produire les plans. Nous espérons que ce processus prendra environ un an »

Après quoi, la PUC sera dans une meilleure position pour approcher des agences de prêt pour la construction à proprement parler du barrage. La Banque africaine de développement a déjà accordé une subvention de 1 million de dollars pour l'étude et la conception.

M. Morin a indiqué qu'avec le soutien du gouvernement, ils s'adresseront à différentes agences telles que la Banque européenne d'investissement, l'Agence France de développement, le Fonds saoudien et le fonds d'Abu Dhabi pour le développement, pour trouver les fonds nécessaires à la mise en œuvre du projet.

La PUC a annoncé qu'elle étudie également la possibilité de construire le premier barrage sur Praslin - la deuxième île la plus peuplée des Seychelles - un archipel dans l'Océan Indien occidental.

Les consultants ont identifié La Plaine Hollandaise sur Praslin comme ayant du potentiel pour un barrage. La région est riche en termes de sources d'eau douce (PUC) Photo License: CC-BY

"C'est à La Plaine Hollandaise que les consultants ont identifié un site potentiel pour un barrage. Encore une fois, ce ne sont que des résultats préliminaires, mais la région est riche en termes de sources d'eau douce ".

M. Morin a déclaré qu'ils envisageaient la possibilité d'obtenir des plans pour le barrage, qui pourrait, selon lui, avoir la même capacité que le barrage de Rochon, qui est de 50 000 mètres cubes.

La PUC a également fait appel à des spécialistes suédois pour explorer la possibilité d'extraire des eaux souterraines. Le Niole, Takamaka, Anse Boileau et La Digue sont des sites présentant des résultats positifs.

La Public Utilities Corporation, le seul fournisseur en eau courante et électricité de la nation insulaire, envisage également d'installer un petit générateur hydroélectrique de 100 kilowatts à Grand Anse Mahé, une fois le barrage et son usine de traitement construits. Cela devrait approvisionner, en moyenne, 200 foyers par an en électricité.

 

 

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: eau, barrage, PUC

More from Actualités Nationales →

Related Articles

national →

Top news


Archives

» Advanced search