Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
25°C
Go to mobile version:

Les députés rejettent la plupart des avantages proposés pour les anciens présidents des Seychelles

Victoria, Seychelles | | December 8, 2017, Friday @ 13:54 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Daniel Laurence Édité par: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 442
Les députés rejettent la plupart des avantages proposés pour les anciens présidents des Seychelles

Le bâtiment de l'Assemblée nationale des Seychelles à l'Île du Port.

(Seychelles News Agency) - Les anciens présidents des Seychelles bénéficieront de moins d’avantages que prévus à leur retraite.

Certaines provisions proposées pour amender la loi relative à la pension des anciens présidents ont été supprimées suite à des débats à l'Assemblée nationale. 

Le projet de loi proposé par le vice-président Vincent Meriton mardi, cherchait à inclure des avantages supplémentaires pour les anciens présidents à la retraite. 

Les avantages devaient comprendre un soutien financier et administratif pour un bureau avec trois membres du personnel, la sécurité, deux voitures et leurs chauffeurs ainsi que le paiement de tous les frais de véhicules et de transport.

Les modifications proposées visaient également à une aide financière afin de couvrir les frais de funérailles, les gratuités de pension et une pension et gratuités pour le «conjoint survivant». La loi précédente stipulait que lorsqu'une personne cessait d'occuper le poste de président, elle recevait une pension mensuelle payable égale à 75% du salaire mensuel du président.

Les Seychelles, un groupe de 115 îles dans l'Océan Indien occidental, ont trois anciens présidents, feu M. James Mancham, M. France Albert René et M. James Michel. 

M. Meriton a déclaré que le gouvernement paie déjà les dépenses des anciens présidents, mais après discussion, ils ont décidé de l'inclure dans la loi afin d’assurer plus de transparence et de bonne gouvernance. 

"Les Seychelles ne sont pas le premier pays ayant pris la décision de prendre soin de ses anciens présidents. Ceci est conforme aux normes internationales et c'est une mesure fondamentale pour s'assurer qu’ils s'en vont dans la dignité ", a-t-il déclaré. 

Le président du Comité des projets de loi à l'Assemblée nationale, M. Bernard Georges, a déclaré que les avantages proposés auraient été normaux à donner par le gouvernement dans un pays normal où les présidents travaillent pour leur pays en excluant tout le reste. Ceci, a-t-il déclaré ne s'applique pas dans le contexte des Seychelles aujourd'hui.

La proposition a été approuvée par les membres de l'Assemblée nationale - l'organe législatif des Seychelles - avec une majorité de l'opposition, après certaines modifications et à par lesquels plusieurs propositions ont été retirées.

Avec ces modifications, les ex-présidents des Seychelles, un archipel de l'Océan Indien occidental, recevront des pensions et des gratifications sur leurs retraites, un véhicule et un chauffeur, leur sécurité assurée par le ministère compétent et le commissaire de police. Leurs frais funéraires ont également été approuvés. 

M. Mancham, qui a occupé le bureau de 1976 à 1977, était le premier président des Seychelles, un archipel dans l'Océan Indien occidental. Il est décédé au mois de janvier à l'âge de 77 ans.

Cette semaine, l'Assemblée nationale a également approuvé un autre projet de loi présenté par le vice-président pour une pension spéciale destiné à un groupe spécifique de travailleurs, qui comprend des policiers, des infirmières et des enseignants.

Une personne doit être âgée de 60 ans et avoir cotisé à la caisse de retraite pour une période minimale de 10 ans ou la période totale de 20 ans avant la retraite pour en bénéficier.

 

 

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: pension, president, Assemblée nationale

More from Actualités Nationales →

Related Articles

tourism →

Top news


Archives

» Advanced search