Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
26°C
Go to mobile version:

2 sites de conservation aux Seychelles jugés généralement bons par un organisme international de conservation

Victoria, Seychelles | | January 3, 2018, Wednesday @ 16:45 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Sharon Ernesta Edité par: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 537
2 sites de conservation aux Seychelles jugés généralement bons par un organisme international de conservation

L'état actuel et les tendances des valeurs de la réserve de la Vallée De Mai sont considérés comme stables  (Gerard Larose, Seychelles Tourism Board) 

 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les perspectives de conservation des Seychelles pour Aldabra et pour la Vallée de Mai ont été jugées «bonnes avec quelques inquiétudes» par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) dans un de leurs rapports publié l'année dernière.

Publié dans le cadre de la conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui s'est tenue à Bonn, en Allemagne, le rapport de l'UICN sur le patrimoine mondial 2 a évalué les 241 sites naturels du patrimoine mondial de l'UNESCO. Leurs menaces, leur gestion et l'état des caractéristiques qui ont conduit à leur inscription ont été examinés.

«Bien avec un peu d'inquiétude» est considérée comme la deuxième catégorie optimiste la plus élevée, le «bien» étant la plus élevé. Il indique que les valeurs des sites sont en bon état et sont susceptibles d'être maintenues à long terme, à condition que des mesures de conservation supplémentaires mineures soient mises en place pour répondre aux préoccupations existantes.

Sur Aldabra, l'un des plus grands atolls du monde, les menaces globales ont été jugées élevées car «la variabilité climatique potentielle actuelle et future et les phénomènes météorologiques violents deviennent maintenant la plus grande menace pour l'écosystème et les espèces de l'atoll».

 Le rapport indique que la gestion d'Aldabra par la Seychelles Islands Foundation est extrêmement professionnelle.  (Gerard Larose, Seychelles Tourism Board) Photo License: CC-BY 

En ce qui concerne la protection et la gestion du site, il a été reconnu comme très efficace. Le rapport indique que «la gestion de la Fondation des îles Seychelles (SIF) d'Aldabra est extrêmement professionnelle. Malgré l'éloignement de l'atoll, le site est bien protégé, légalement et en pratique. "

Parmi les 107 sites de la liste «bon avec un peu d'inquiétude», l'état actuel et les tendances des valeurs de la Vallée De Mai, une réserve protégée, sont considérés comme stables. Situé sur Praslin, la deuxième plus grande île des Seychelles, les menaces globales de la Vallée de Mai incluent la "collection illégale et insoutenable" des noix de coco de mer, la plus grande dans le monde.

"Bien que la direction du site SIF ait mis en place un plan de régénération de coco de mer, le programme ne peut pas être ouvertement encouragé pour mieux engager le personnel à cause du risque de braconnage", peut-on lire dans le rapport.

La noix de coco de mer, la plus grande au monde, pousse naturellement dans la Vallée de Mai, une réserve protégée.

Les incendies de forêt et les espèces étrangères envahissantes constituent également des menaces pour le site de Praslin, site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La protection et la gestion de la réserve ont été jugées efficaces, les valeurs clés du site étant «suffisantes pour maintenir une tendance de conservation stable».

Le rapport ajoute que «les niveaux de récolte commerciale de coco de mer ont été réduits, mais les impacts sur la conservation doivent être évalués. Les réponses de la direction à la collecte illégale de noix semblent avoir eu un effet positif, mais une évaluation plus approfondie est nécessaire. "

Le rapport sur les perspectives est mis à jour tous les trois ans et le prochain sera publié en 2020. Comparé au rapport de 2014, il a été constaté que "le changement climatique est la menace qui croît le plus rapidement au patrimoine mondial naturel".

Depuis 2014, il y a eu une augmentation de 77% dans les sites "où il est déjà considéré comme une menace élevée ou très élevée (62 sites en 2017, contre 35 en 2014)." De loin le changement climatique reste la plus grande menace dans le rapport de 2017, avec le feu prenant la deuxième place.

Comparé au rapport précédent, il a été constaté que le nombre de sites évalués comme «critiques» a diminué, la plus basse des quatre catégories de notation.

 

 

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Aldabra, Vallee de Mai, UICN

More from Environnement →

Related Articles

Environment →

Top news


Archives

» Advanced search