Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

De nouveaux règlements seront mis en place pour les artistes internationaux se produisant aux Seychelles

January 17, 2018, Wednesday @ 19:21 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sharon Ernesta, Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1000
De nouveaux règlements seront mis en place pour les artistes internationaux se produisant aux Seychelles

 CINEA a déclaré qu'ils travailleront avec différentes autorités afin de rédiger ces nouvelles procédures et réglementations, comprenant la proposition d’une taxe.

(Seychelles News Agency) -  De nouveaux règlements devraient être mis en place pour les artistes étrangers qui se produiront aux Seychelles, bien que les professionnels de l'industrie craignent que les changements puissent dissuader les artistes de venir les visiter.

L'Agence des industries créatives et des événements nationaux (CINEA) a indiqué qu'elle travaillera avec différentes autorités afin de rédiger ces nouvelles procédures et réglementations, comprenant la proposition.

Le directeur général Gaellen Bresson a déclaré que tous les artistes étrangers devront désormais envoyer une demande à l'agence avant leur prochain spectacle dans les îles.

"Ils devront nous faire la demande par écrit et aussi nous informer de la raison de leur visite, où ils vont se produire, quel est leur contact ou agent local, où ils vont résider et nous fournir leur itinéraire complet. Nous aurons besoin de tous ces détails », a déclaré M. Bresson.

M. Bresson a ajouté que si les artistes séjournent plus d'un mois, ils devront également faire un test médical. "Nous aurons besoin de traiter ces gens comme nous traitons d'autres travailleurs expatriés, car, en fin de compte, ces artistes viennent d'une industrie lucrative. Après tout, quand ils viennent aux Seychelles, ils gagnent leur vie. "

M. Bresson a dit qu'avec ces nouvelles mesures, le pays pourra collecter plus de revenus des artistes et des groupes, car pour l'instant, ils ne paient que leur permis d'occupation rémunérée (GOP).

Il a expliqué que c'est la norme dans la plupart des pays. «Nous sommes allés à Maurice récemment et nous avons dû payer notre permis d'occupation rémunérée, nous avons dû payer la municipalité où nous étions en train de jouer ainsi que d'autres services tels que les frais de mise en place de bannières et d'affiches.

Mampi - Artiste R & B zambienne s'est produite aux Seychelles en 2015 en tant qu'invité spécial à la cérémonie de remise des prix de musique d'Airtel. ( Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Photo: Mampi - Artiste R & B zambienne s'est produite aux Seychelles en 2015 en tant qu'invité spécial à la cérémonie de remise des prix de musique d'Airtel.

Le directeur général a déclaré qu'une taxe pour un artiste international est la voie à suivre. Au cours des dernières années, il y a eu une augmentation du nombre d'artistes invités. Sinach, Kenyatta Hill, Andrew Tosh, Nyanda, Charlie Black, Inner Circle, Kymani Marley, entre autres, se sont récemment produits aux Seychelles - un archipel dans l'ouest de l'Océan Indien.

La SNA a parlé à Basil Bouchereau et Elijah qui ont été impliqués dans l'introduction d'artistes étrangers dans la nation insulaire. Les deux estiment que les nouveaux règlements, y compris la nouvelle taxe, auront un impact négatif sur les efforts de diversification des divertissements dans un pays où les gens ont soif de ces derniers.

"Nous pensons que l'agence devrait faire plus de consultations et peser tous les avantages et les inconvénients avant de mettre en œuvre de telles mesures.  Beaucoup de gens pensent que, lorsque les artistes viennent ici, ils gagnent beaucoup d'argent, mais ce n'est pas le cas, à cause de la taille de notre population. Oui, ils peuvent faire des millions mais pas ici », a déclaré M. Bouchereau.

Le promoteur a ajouté que pour faire venir ces artistes, ça à un coût et cela ne peut arriver qu'avec le soutien de sponsors.

"Nous sommes en train de tuer l'industrie", a déclaré Elijah. "Nous faisons venir ces gens, parce que nous sommes heureux de le faire et parce que nous pensons que nous faisons quelque chose pour amener des divertissements indispensables dans les îles. Nous gardons donc la ville vivante et de plus nous donnons la chance aux autres de gagner leur vie. "

Elijah a expliqué qu'avec de tels spectacles, les personnes qui vendent de la nourriture, des boissons et d'autres objets bénéficient également.

 Gaellen Bresson a déclaré que tous les artistes étrangers devront maintenant envoyer une demande à l'agence avant leur prochaine représentation dans les îles.   (Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY     

Il a ajouté que la majorité des Seychellois n'ont pas la chance de voir ces artistes se produire, car cela implique des frais de voyage, d'hébergement et d'autres dépenses. Donc, ces artistes sont amenés au profit de la masse.

"Même les billets, nous devons les vendre à un coût raisonnable afin d’attirer plus de gens, donc, là non plus, il n'y a pas de gros profits."

Mais certains artistes locaux ont accueilli ces nouveaux règlements positivement comme Berno Cedras, propriétaire du groupe L'Echo. "Je pense qu'il était grand temps qu’une décision comme celle-ci soit prise, ces gens viennent ici, ils font un profit et ensuite partent."

M. Cedras a déclaré qu'il ne restait rien pour le pays, car ce n'est que le promoteur et l'artiste qui bénéficie. Il pense également qu'une licence et une taxe pour les artistes locaux sont nécessaires.

«Je pense que l'industrie doit être réglementée, car nous faisons beaucoup de dépenses avec l'équipement et le transport entre autres, si nous payons des impôts, cela nous serait bénéfique puisque nous pourrions obtenir des réductions d’impôts sur le revenu et améliorer d'autres aspects de notre travail.

Elijah pense que cela ne profitera qu'à quelques artistes ayant des contrats avec des établissements touristiques. "Pour nous, artistes, écrire nos chansons, composer de la musique et essayer de faire des concerts ensemble, c'est un combat quotidien et une taxe ne fera que nous alourdir."

 

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: CINEA

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search