Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Un accord entre l'Inde et les Seychelles pour l'utilisation militaire d’une l'île en cours de révision

Victoria, Seychelles | | January 24, 2018, Wednesday @ 20:37 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Daniel Laurence Édité par: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1111
Un accord entre l'Inde et les Seychelles pour l'utilisation militaire d’une l'île en cours de révision

L'île d'Assomption se situe à environ 1140 au sud-ouest de l'île principale de Mahé, aux Seychelles.. (Wikipedia) Photo License: (CC BY-SA 3.0)

 

(Seychelles News Agency) - L'accord entre le gouvernement indien et les Seychelles pour la construction d'infrastructures militaires sur l'île isolée d’Assomption a été révisé et sera signé samedi.

Cette décision fait suite à une réunion extraordinaire entre le président des Seychelles, Danny Faure, et son conseil des ministres mardi.

L'accord a été initialement signé lors de la visite officielle du Premier ministre indien Narendra Modi aux Seychelles en mars 2015.

"Le premier accord devait être soumis à l'Assemblée nationale des Seychelles pour ratification, comme stipulé dans la constitution", a déclaré Mohammad Afif secrétaire D’État pour les affaires du Conseil des ministres.

Répondant à des questions sur le sujet lors d'une de ses conférences de presse l'année dernière, M. Faure avait déclaré que l'accord n'avait pas de statut juridique du côté des Seychelles".

Le secrétaire d'État aux Affaires étrangères, Barry Faure, a déclaré que lorsque l'accord a été signé, l'Inde n'avait pas l'intention de prendre le contrôle de l'île.

"Bien que le projet soit entièrement financé par l'Inde, les Seychelles conservent la pleine propriété des installations et des droits souverains sur l'île", a déclaré M. Faure.

L'île isolée d’Assomption se situe à environ 1140 au sud-ouest de l'île principale de Mahé, aux Seychelles.

Barry Faure a déclaré qu'après l'entrée en fonction du président en octobre 2016, il y a eu de nouveaux développements qui ont obligé une réouverture de discussion sur l'accord et à le réaligner avec la constitution.

Il a dit qu'il était important de revoir l'aspect juridique de l'accord avant qu'il ne soit présenté à l'Assemblée nationale.

Le procureur général, Frank Ally, a déclaré que le gouvernement des Seychelles sera celui qui prendra la décision finale sur ce qui sera mis en œuvre dans le projet.

M. Ally a déclaré que le gouvernement indien sera en mesure d'accéder à l'installation ainsi que les pays de la région, mais il ne sera pas utilisé pour transporter ou conserver des armes nucléaires.
"Les Seychelles pourront suspendre l'utilisation des installations militaires si l'Inde est en guerre parce que ce n'est pas une base militaire", a ajouté M. Ally.

Dans l'accord révisé, l'objectif principal est de fournir un cadre pour l'assistance aux Seychelles par l'Inde.

Il contribuera à renforcer les capacités militaires de contrôle et de surveillance maritime de la zone économique exclusive (ZEE) de la nation insulaire de 1,37 million de km2, la protection de la ZEE et des îles extérieures ainsi que la recherche et le sauvetage dans la région au profit de l'aviation et du trafic maritime.

«L'installation d'Assomption disposera également d'un équipement moderne pour permettre à la garde côtière d'avoir ses navires et son avion sur l'île», a déclaré le chef d'état-major des Forces de défense populaire des Seychelles (SPDF), Michael Rosette, à la SNA. .

M. Rosette a confirmé que l'Inde et d'autres partenaires internationaux impliqués dans la lutte contre la piraterie et d'autres activités maritimes illicites dans la région pourront également utiliser les installations d'Assomption.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: assemption, Inde, Assemblée nationale

More from Actualités Nationales →

Related Articles

environment →

Top news


Archives

» Advanced search