Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Des Zambiens et des Mauriciens renforcent les rangs des enseignants dans les écoles publiques des Seychelles

Victoria, Seychelles | | February 5, 2018, Monday @ 23:42 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sharon Enesta, Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1204
Des Zambiens et des Mauriciens renforcent les rangs des enseignants dans les écoles publiques des Seychelles

Photo : Environ 50 enseignants de l’île Maurice et de Zambie sont attendus aux Seychelles cette semaine pour commencer à enseigner dans les écoles publiques 

(Seychelles News Agency) - Environ 50 enseignants de l’île Maurice et de Zambie sont attendus aux Seychelles cette semaine pour commencer à enseigner dans les écoles publiques dans le cadre des efforts du gouvernement pour contrer le manque d'enseignants locaux.

Odile Decomarmond - Secrétaire principale pour la petite enfance, le primaire et le secondaire au ministère de l'Education - a déclaré à la SNA que les Seychelles travaillent également avec d'autres pays afin de trouver du personnel enseignant pour la nouvelle année scolaire, qui a débuté le 22 janvier.

«Outre l'île Maurice et la Zambie, où de nouvelles recrues ont été sélectionnées, nous explorons également les possibilités avec le Fidji, Madagascar et les Philippines», a déclaré Mme Decomarmond.

La secrétaire principal a aussi déclaré que le ministère réexamine également son mémorandum d'accord avec d'autres pays tels que le Kenya, le Sri Lanka et le Botswana.

"Le groupe d'enseignants devrait être en classe d'ici la deuxième semaine de février. Les enseignants de l’île Maurice seront envoyés dans les écoles primaires où nous en manquons car plusieurs enseignants locaux ont pris leur retraite. "

Mme Decomarmond a déclaré qu'une autre campagne de recrutement est en cours à l’île Maurice afin de recruter des enseignants d’écoles secondaires pouvant enseigner le français, la religion et la technologie.

Le ministère recrute également des enseignants locaux à temps partiels. Mme Decomarmond a déclaré: «Nous avons des enseignants qui ont pris leur retraite et nous les ramenons dans le secteur de l'éducation à temps partiel.

Elle ajoute que les enseignants qui étudient à l'Université des Seychelles pourront également enseigner à temps partiel. Le personnel du ministère ayant des antécédents d'enseignement est également renvoyé à l'école afin d’enseigner jusqu'à ce que les manques soient comblés.

Photo : Le groupe d'enseignants devrait être en classe d'ici la deuxième semaine de février.

La SNA a parlé à plusieurs personnes, y compris aux enseignants, afin d’obtenir leur opinion sur la question des enseignants étrangers dans les écoles publiques. Le nouveau directeur de l'école secondaire de Mont Fleuri, Marc Arrisol, a déclaré que les enseignants étrangers ont des avantages et des inconvénients.

"Culturellement les Seychelles sont similaire à l’île Maurice, nous parlons la même langue et ce sera un avantage. Les Mauriciens peuvent mieux comprendre les étudiants et décourager certains comportements négatifs tels que l'utilisation d'un langage grossier ", a déclaré M. Arrisol.

Il a ajouté qu" ils peuvent obtenir le respect que les enseignants méritent. Alors que les enseignants des pays africains subissent un choc culturel lorsqu'ils arrivent ici. Je suis sûr qu'avec les Zambiens, ce sera pareil et nous espérons qu'ils pourront s'adapter. "

C'est quelque chose qu'un autre enseignant du secondaire - qui ne souhaitait pas que son identité soit divulguée - a déclaré à la SNA. "Je pense que les Mauriciens réussiront dans les écoles primaires et secondaires. Ils sont comme nous, outre le créole, ils parlent également l’anglais et le français. Mais je pense que les Africains ne pourront pas s'adapter. Nous l'avons vu avec les enseignants du Botswana, par exemple. Certains sont partis peu après leur arrivée et certains n'ont même pas informé le ministère. "

Aima Payet a trois filles à l’école secondaire de Beau Vallon. "En grandissant, nous avons été formés par des étrangers. Nous avons eu les religieuses irlandaises par exemple. Malgré leur fort accent, nous avons bien réussi à l'école. Mais encore une fois, certains pourraient trouver l’adaptation à notre société difficile.

"Mme. Payet ajoute que c'est aussi une opportunité pour les enfants seychellois de s'adapter dès leur plus jeune âge à différentes nationalités. "Je crois que cela les rendra plus résilient."

Steve Hoareau est passé cette année d'une école primaire à une école secondaire. Le nouveau directeur de l'école d'English River a déclaré: "L'arrivée des nouveaux enseignants soulagera une certaine pression car pour l'instant certains enseignants enseignent plus d’heures qu'ils ne devraient. Mais la différence culturelle est un problème. Je pense que les autres nationalités auront du mal à s'adapter à nos adolescents, en particulier ceux qui ont des problèmes disciplinaires et comportementaux. "

Il y a actuellement 35 écoles publiques primaires et secondaires aux Seychelles - un groupe de 115 îles dans l'océan Indien occidental. À l'heure actuelle, 1050 enseignants travaillent dans les écoles publiques des trois principales îles de Mahé, Praslin et La Digue, parmi lesquels 173 sont des étrangers.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Université des Seychelles, enseignants

More from Actualités Nationales →

Related Articles

environment →

Top news


Archives

» Advanced search