Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Des chauffeurs de camion protestent contre leur exclusion de l’agrandissement d’un barrage aux Seychelles

Victoria, Seychelles | | February 13, 2018, Tuesday @ 22:06 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Daniel Laurence Édité par: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 904
Des chauffeurs de camion protestent contre leur exclusion de l’agrandissement d’un barrage aux Seychelles

La manifestation a commencé lundi avec un certain nombre de camions alignés devant la porte menant à State House.

(Seychelles News Agency) - Un groupe de conducteurs de camion pick-up exigeant de meilleures conditions de travail a organisé une manifestation sur l'avenue State House à Victoria, la capitale des Seychelles, pour la deuxième journée consécutive mardi.

Les conducteurs de camions demandent aux autorités de concevoir un tarif national. Ils exigent également qu'ils soient engagés pour participer à de grands projets nationaux. Ils ont cité comme exemple le travail d'élévation du réservoir d'eau principal de La Gogue au nord de l'île principale de Mahé.

La manifestation a commencé lundi avec un certain nombre de camions pick-up alignées devant le portail menant à State House et a continué mardi avec des chauffeurs se rassemblant sur l'Avenue de l'Indépendance près de l'horloge. Les chauffeurs de camion prétendent que Sinohydro Corporation, une entreprise chinoise basée à Maurice, importe ses propres véhicules pour le travail sur le barrage.

S'adressant à la SNA, Neil Amelie, un chauffeur de camion âgé de 24 ans, a déclaré qu'il protestait en signe de solidarité avec les autres conducteurs qui n’obtiennent aucun contrat et qui ont du mal à joindre les deux bouts.

"Nous demandons un coût national par tonne parce que ceci n'est pas réglementé. Nous sommes parfois obligés de baisser notre taux à 25 roupies (2 dollars) la tonne. Ce taux répond à peine à nos coûts d'exploitation ", a déclaré M. Amélie.

Un autre conducteur, Tony Bastienne, 46 ans, a déclaré que les autorités doivent repenser la répartition de la richesse du pays, car la plus grande partie du travail est attribuée aux grandes entreprises.

M. Bastienne a ajouté que s'il n'y a pas de solution, ils vont renforcer le nombre de manifestants et bloquer la rue.

La manifestation s'est poursuivie mardi avec des conducteurs rassemblés sur l'Avenue de l'Indépendance près de la tour de l'horloge. (Joe Laurence, Seychelles News Agency)  Photo License: CC-BY

La manifestation a également amené les autorités à convoquer une réunion spéciale afin de discuter de la question avec toutes les parties concernées.

Après avoir rencontré les représentants des conducteurs de camion pick-up, le ministre de l'Habitat, des Infrastructures et des Transports terrestres, Charles Bastienne, a déclaré aux journalistes qu'ils avaient discutés avec la compagnie chinoise qui a déclaré ne pas avoir refusé les travailleurs locaux. Le ministre a déclaré: "Il est important que nous sous-traitions aux entreprises ayant l'expertise, mais il est d'une importance primordiale que nous intégrions les travailleurs seychellois dans le processus."

M. Bastienne a ajouté que des dispositions avaient déjà été prises pour retirer les camions importés par les compagnies chinoises sur le chantier.

En ce qui concerne la mise en place d'un tarif national, le ministre a indiqué que les autorités travailleront immédiatement sur ce dernier ce qui permettra de réglementer l'activité.

Jeffery Delorie, président intérimaire de l'Association pour les camions pick-ups et des équipements en location, a déclaré qu'ils ne retireraient pas leurs camions tant qu'ils n'auraient pas reçu quelque chose par écrit.

Un consultant travaillant pour l'association, Jovana Neves, a déclaré que l'idée d'un tarif national a été présentée au gouvernement depuis plus de 10 ans et que rien n'a été fait.

"Pour le moment, avec l'association du pick-up et des équipements en location, nous allons discuter avec la compagnie chinoise d'un tarif qui conviendra aux conducteurs qui prendront part au projet de barrage de La Gogue et à l'entreprise", ajoute Mme. Neves. .

Les travaux de construction du réservoir principal des Seychelles, le barrage de La Gogue, visant à augmenter sa capacité de stockage d'eau, ont débuté l'année dernière au mois de novembre.

Le niveau du réservoir, construit en 1969 dans le district d'Anse Etoile, dans le nord de Mahé, sera augmenté de six mètres afin d’accroître sa capacité de stockage de 60%. Le projet est entrepris par Sinohydro Corporation et devrait être terminé d'ici 2019.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: barage, PUC

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Environment →

Top news


Archives

» Advanced search