Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Seychelles vont aider l'île de Rodrigues à Maurice avec une gestion durable du corail

Victoria, Seychelles | | April 24, 2018, Tuesday @ 21:30 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Sharon Ernesta et Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1265
Les Seychelles vont aider l'île de Rodrigues à Maurice avec une gestion durable du corail

Projet de restauration du corail de l'île du Cerf qui a débuté en 2015. (Savinien Leblond, Cerf Island Conservation Program

(Seychelles News Agency) - Le personnel de l'Autorité des parcs nationaux des Seychelles commencera le mois prochain un échange avec l'île de Rodrigues à l'île Maurice pour l'aider dans sa gestion des coraux.

Cet échange est possible grâce à un programme dans le cadre duquel la Commission de l'océan Indien (COI) a élaboré un guide à l'intention de ses États membres sur la gestion de ses zones côtières.

L'île Rodrigues est une île autonome de la République de Maurice. Allen Cedras, gestionnaire inter-îles de la National Parks Authority, a déclaré que c'est la première fois qu'un tel guide est développé.

Le guide - bonnes pratiques de gestion intégrée des zones côtières ou bonnes pratiques de gestion intégrée des zones côtières - est en français et en anglais.

C'est le résultat du projet de gestion de la zone côtière entamé il y a trois ans. "Le but du projet est de rendre les îles voisines plus conscientes de la nécessité de gérer les zones côtières", a expliqué M. Cedras.

 Barrières construites à Anse à la Mouche pour prévenir l'érosion côtière (Salifa Karapetyan) Photo License: CC-BY

La Commission de l'océan Indien (COI) est une organisation intergouvernementale créée en 1982 à Port Louis (Maurice) et institutionnalisée en 1984 par l'Accord de Victoria aux Seychelles.

Le COI est composé de cinq pays de l'océan Indien africain: les Comores, Madagascar, Maurice, la Réunion et les Seychelles.

Les cinq ont des caractéristiques différentes: La Réunion en tant que région d'outre-mer française; Maurice et les Seychelles sont des pays à revenu intermédiaire, tandis que les Comores et Madagascar figurent parmi les pays les moins avancés.

Mais les cinq nations insulaires partagent la proximité géographique, les relations historiques et démographiques, les ressources naturelles et les problèmes de développement communs.

Cedras a déclaré que les îles ont compilé leurs meilleures pratiques dans un guide, dont les îles peuvent bénéficier.

"Par exemple, une bonne pratique de Madagascar pourrait aussi être bonne pour les Seychelles. Mais si nous n'avions pas fait ce guide, nous n'aurions pas su ", a déclaré Cedras.

Photo : L'hôtel organise des activités de plantation où de jeunes mangroves sont plantées pour restaurer les zones dégradées.

Cedras a déclaré que ce qui peut être partagé à travers le guide ne concerne pas seulement l'environnement mais concerne aussi bien l'agriculture que l'écotourisme, mais tout ceci est lié à la conservation. "A nouveau Madagascar a une vaste forêt de mangroves par rapport à nous.

Grâce à ce projet, nous avons appris comment Madagascar utilise ses mangroves au profit de la communauté. Par exemple, les crabes sont cultivés dans ces forêts et sont ensuite vendus.

C'est extraire les mangroves d'une manière durable ", a expliqué le gestionnaire. Cedras a déclaré que les Seychelles - un groupe d'îles dans l'océan Indien occidental - également considéré comme un champion en matière d'environnement, a utilisé ses réussites dans le domaine de la gestion marine.

"Ce que les Seychelles ont partagé dans le guide, c'est la manière dont nous utilisons l'argent récolté dans les parcs nationaux pour soutenir ces aires protégées.

Nous avons également partagé comment les bouées peuvent aider à protéger les récifs coralliens », ajoute Cedras. La gestion de son récif est ce que les Seychelles partageront avec l'île de Rodrigues.

"L'équipe partira en mai et nous leur montrerons comment, de la manière la plus durable et la plus simple, ils peuvent installer ces bouées qui empêcheront la destruction des coraux", a déclaré M. Cedras. Cedras ajoute que «les Seychellois partageront également leurs connaissances sur la gestion des parcs marins car nous sommes plus avancés et expérimentés».

Le parc national marin de Baie Ternay. (Gerard Larose, Seychelles Tourism Board) Photo License: CC-BY

Un autre domaine dans lequel Cedras estime que les Seychelles peuvent bénéficier de ce guide concerne le reboisement des zones touchées par les feux de forêt.

"Nous avons tendance à utiliser des jeunes pousses reproduites de notre pépinière pour planter dans ces zones, mais nous avons vu sur l'île de Sainte Marie à Madagascar, des plantes endémiques plantées avec des fertilisants et propagées sur ces sites", explique Cedras.

Plus de 100 bonnes pratiques ont été soumises pour le guide. Mais seules celles qui ont été considérées comme pouvant être adaptées dans tous les pays de la Commission de l'océan Indien ont été utilisées.

Cedras a indiqué que le guide sera maintenant mis en ligne afin que chaque personne focale dans chaque état membre de l'île puisse créer un réseau et partager ces bonnes pratiques avec d'autres partenaires.

La mission principale de la Commission de l'océan Indien est de renforcer les liens d'amitié entre les pays et d'être une plate-forme de solidarité pour l'ensemble de la population de la région de l'océan Indien africain.

La mission de COI comprend également le développement, à travers des projets liés à la durabilité de la région, visant à protéger la région, améliorer les conditions de vie des populations et préserver les différentes ressources naturelles dont dépendent les pays.

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Rodrigues, COI

More from Environnement →

Related Articles

business →

Top news


Archives

» Advanced search