Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

La station de radio emblématique des Seychelles démolie, une nouvelle devrait voir le jour

Victoria, Seychelles | | May 19, 2018, Saturday @ 20:12 in En français » ARTS & CULTURE | By: Sharon Ernesta et Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 259
La station de radio emblématique des Seychelles démolie, une nouvelle devrait voir le jour

Ce bâtiment de 53 ans a ouvert ses portes en tant que centre de tourisme et d'information en 1965 et est devenu Radio Seychelles en juillet de la même année.. (Salifa Karapetyan)

(Seychelles News Agency) - La première station de radio des Seychelles est en train d'être démolie ce samedi, ouvrant la voie à la construction d'une nouvelle maison de diffusion nationale moderne qui sera complété en 2020.

Ce bâtiment de 53 ans a ouvert ses portes en tant que centre de tourisme et d'information en 1965. Le 10 juillet de la même année, Radio Seychelles est apparu pour la première fois à l’antenne.

La nouvelle Seychelles Broadcasting Corporation House sera construite au même endroit à Union Vale, à la périphérie de la capitale Victoria. Une fois terminé, le centre de diffusion à la fine pointe de la technologie diffusera la télévision nationale, Radio Sesel et Paradise FM.

La Seychelles Broadcasting Corporation (SBC) a reçu l'aide financière pour la construction de la nouvelle maison de diffusion et l'achat de nouveaux équipements dans le cadre d'un accord de coopération économique et technique signé avec la Chine en 2016.

Les travaux sur la SBC House débuteront bientôt juste après la fin des travaux de démolition et de déblaiement. Le studio - désormais transféré dans les locaux de la Seychelles Broadcasting Corporation à Hermitage - a été utilisé pour une dernière transmission mercredi dernier.

Dawson Sinon était l'un des deux Seychellois employés à plein temps lors du lancement de Radio Seychelles. M. Sinon a travaillé avec la station de radio 43 ans avant de prendre sa retraite.

«J'ai eu le privilège d'avoir une carrière bien remplie à la radio, mais je ne pensais pas vraiment à la radio quand j'ai quitté l'école en 1963. En fait, j'ai rejoint le département des Travaux publics en 1964 et ironiquement participé à la construction du bâtiment qui a commencé cette année là ", a déclaré M. Sinon.

M. Sinon a expliqué que la construction a été réalisée sur un marais comblé par des prisonniers logés dans une prison voisine à Union Vale. M. Sinon dit que c'est le défunt Davidson Chang Him qui l'a encouragé à rejoindre la station de radio en tant que technicien.

Selon M. Sinon, le lancement de la radio a révolutionné la vie aux Seychelles - un groupe de 115 îles dans l'océan Indien occidental. "

« Cela a changé la façon dont l'information a été diffusée. Un exemple simple était, qu’on pouvait maintenant utiliser la radio pour annoncer la mort ainsi que les détails funéraires d'un être cher. Ceci facilitait l’obtention d’information aux parents car sinon, les gens devaient marcher pour apporter les nouvelles », a expliqué le retraité.

Photo : M. Sinon a déclaré que le lancement de la radio a révolutionné la vie aux Seychelles. (Salifa Karapetyan, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY             

Pat Matyot a rejoint la radio en avril 1978. Son premier et unique travail après qu’il ait terminé l'école. Il travaille toujours avec SBC. M. Matyot a dit que le bâtiment a beaucoup de valeur sentimentale pour lui. "Cet endroit est associé à de nombreux pionniers de la radio qui ne sont plus avec nous. Nous pensons à Gilbert Confait, à Marjorie Baker, à Madge Belle, à Douglas Cedras, parmi d'autres dont les voix ont animé le public.

M. Matyot a dit que l'endroit invoque beaucoup de souvenirs. "Je pense à mon développement et à ma croissance personnelle, comme lorsque je suis devenu DJ, pour ensuite être envoyé à la rédaction et enfin devenir journaliste", a déclaré M. Matyot.

M. Matyot a confié que de nombreux moments drôles resteront dans ses souvenirs. «Par exemple lorsqu’une personne a amené et lâché un poulet dans le studio, vous pouvez alors imaginer l'annonciateur paniqué essayant de rester concentré à l’antenne en même temps qu'un poulet effrayé court dans tous les sens», raconte M. Matyot.

M. Matyot a ajouté que d'autres incidents resteront gravé dans sa mémoire mais pour d'autres raisons. "Une expérience effrayante a été quand les mercenaires sont venus en novembre 1985. Nous avons été gardés à la station pendant une nuit entière et nous avions peur car nous ne savions pas s'ils avaient pris le pays en otage."

M. Sinon a partagé son moment le plus effrayant à la radio quand il y avait une rébellion et quand les officiers de l'armée ont pris le contrôle de la station. "Ils sont venus chez moi et m'ont emmené au petit matin. Ils m'ont amené à la radio et nous avons dû diffuser tout ce qu'ils nous demandaient », explique M. Sinon.

"Ensuite, il y a eu un autre incident lorsque la station a explosé. C'était en mai 1971 et l'explosion a totalement détruit les émetteurs ", a déclaré M. Sinon. L'explosion s'est produite alors qu'il n'y avait personne sur les lieux.

M. Sinon a déclaré que la radio à cessé d’émettre pendant environ un mois. "Nous avons ensuite reçu un émetteur de Cable and Wireless et nous pouvions transmettre temporairement depuis le Carnegie Hall", a-t-il ajouté.

L'historien local Tony Mathiot a déclaré que l'ouverture de la radio a introduit la musique internationale dans la nation insulaire. «Les gens apportaient des disques vinyle à la station et bientôt des chansons comme Sloop John B des Beach Boys et Please Release Me d'Engelbert Humperdinck remplissaient les ondes», explique M. Mathiot.

Une fois ouverte en 1965, la station a commencé à émettre pendant quatre heures et demie en semaine. Des nouvelles locales et des annonces ont été diffusées en anglais et en créole. De nouveaux programmes ont également été introduits, tels que la publicité locale dans les deux langues. Un programme de musique de midi et un autre sur des sujets d'intérêt pour les auditeurs créole étaient diffusés tard dans la soirée.

 

Arts & Culture » Be a reporter: Write and send your article
Tags: SBC, radio

More from Arts & Culture →

Related Articles

national →

Top news


Archives

» Advanced search