Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Le Corail fait son retour sur Aldabra aux Seychelles, mais le nombre de poissons baisse

Aldabra, Seychelles | June 20, 2018, Wednesday @ 18:03 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Daniel Laurence Édité par: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 961
Le Corail fait son retour sur Aldabra aux Seychelles, mais le nombre de poissons baisse

La Seychelles Islands Foundation sur l'une de ses enquêtes de surveillance marine. (SIF) 

 

(Seychelles News Agency) - Un programme de surveillance récent sur le récif de l'atoll d'Aldabra a montré une augmentation de la couverture corallienne mais une baisse du nombre de poissons, a indiqué un responsable de la Seychelles Islands Foundation (SIF).

La couverture corallienne, qui est le pourcentage de récifs recouverts de coraux durs et rocailleux, a montré une augmentation de 51 pour cent lors de la cinquième surveillance.

Un total de 7 546 poissons ont été enregistrés sur 59 sections, a déclaré Jennifer Appoo, coordinatrice scientifique et de projet du SIF, "représentant une diminution globale de l'abondance du poisson de 38% par rapport à la saison précédente".

Ce fut la deuxième saison de suivi réalisée sur Aldabra après que l'atoll ait connu un blanchissement mondial dévastateur des coraux entre décembre 2015 et avril 2016.

Pendant le blanchissement, 51 pour cent des coraux durs ont été perdus dans les récifs d'Aldabra et remplacés par des gravats et des algues.

Aldabra - un site du patrimoine mondial de l'UNESCO - est un atoll isolé et fragile à plus de 1000 km au sud-ouest de l'île principale de Mahé. L'atoll est considéré comme l'un des atolls coralliens surélevés les plus diversifiés et les plus intacts du monde, d'où son statut de site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

L'incroyable récif extérieur d'Aldabra proposé pour le 'Marine National Park' et décrit par le Plan Spatial Marin comme une haute protection de la biodiversité. . (SIF) Photo license: All Rights Reserved           

Une enquête menée par la Seychelles Islands Foundation à la fin de l'année 2016 a montré que malgré la hausse de la température des océans qui tue près de 50% des coraux durs et une perte plus importante de coraux mous, les coraux commençaient déjà à se rétablir.

La ténacité du récif d'Aldabra a été attribuée à deux facteurs: premièrement, les températures de la mer dans la région n'ont pas atteint des niveaux dangereux cette année, permettant aux coraux de bénéficier d'un répit contre le stress dû à la température. Deuxièmement, Aldabra possède une abondance de poissons herbivores tels que le poisson perroquet et chirurgien - contrairement aux îles intérieures.
Mme Appoo a déclaré que l'atoll offre une opportunité unique d'étudier la composition, les processus et les changements de l'écosystème marin au fil du temps en l'absence de pression humaine importante.

«Un aperçu de la façon dont les récifs comme Aldabra réagissent à une pression accrue aidera à décider si la restauration des coraux devrait être envisagée à Aldabra ou pour d'autres récifs fortement touchés», a-t-elle déclaré.

Le coordinateur de la science et du projet au SIF a déclaré que les données marines d'Aldabra servent de référence, ce qui est extrêmement important compte tenu des menaces croissantes subit par les récifs coralliens à l'échelle nationale, régionale et mondiale.

Sur la question du déclin des poissons, Mme Appoo a déclaré que les poissons herbivores tels que les poissons chirurgiens et les perroquets étaient le groupe qui diminuait le plus.

Quant à ce qui pourrait être fait pour reconstituer le stock de poisson, Mme Appoo a déclaré que sur Aldabra, l'équipe «n'interfère pas avec les processus naturels et essaie autant que possible de limiter l'impact humain et l'interférence sur l'atoll».

Selon le SIF dans une interview donné l'année dernière, ces 2 poisons sont les deux herbivores souvent trouvés dans les assiettes des habitants et des visiteurs. Le SIF a déclaré qu'il serait peut-être sage que le gouvernement envisage de protéger ces espèces particulières des pêcheries artisanales, car elles ont le potentiel de freiner la croissance des algues, favorisant ainsi le rétablissement des coraux. "

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Aldabra, corail, SIF, UNESCO

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search