Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

La Société Indian Ocean Tuna touchée par la pénurie d'albacore aux Seychelles

Victoria, Seychelles | | June 27, 2018, Wednesday @ 19:25 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Salifa Karapetyan édité par Betymie Bonnelame et traduit par Rudie Bastienne | Views: 673
La Société Indian Ocean Tuna touchée par la pénurie d'albacore aux Seychelles

Plus tôt ce mois, le directeur général de IOT, Nichol Elizabeth, avait déclaré que si cette tendance se poursuivait, il y aurait environ 300 "pertes potentielles en juillet.( Seychelles Nation)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - L'Autorité des pêches des Seychelles (SFA) travaille sur une réglementation qui obligera les senneurs à débarquer un pourcentage de leurs prises dans la nation insulaire, a déclaré mardi un responsable du gouvernement.

Cette décision à été mis en avant car l'usine de confection de conserves de thon de l'océan Indien (IOT) aux Seychelles est confrontée à des difficultés pour obtenir du thon albacore à partir de navires exploités en vertu de licences et d'accords donné par la nation insulaire.

IOT a récemment déclaré qu'il devrait licencier 300 employés travaillant sur la ligne de l'albacore, car la vente du thon albacore à l'usine fait défaut », a déclaré Jude Talma, le secrétaire principal pour la pêche.

Il a précisé que cela ne signifie en aucun cas qu'il y a une pénurie de thon albacore.

"Le problème est que le thon albacore est transbordé vers d'autres pays. Quatre-vingts pour cent des poissons commercialisés dans le Port Victoria sont transbordés et seulement 20 pour cent sont mis à la disposition d'IOT ", a déclaré M. Talma.

Plus tôt ce mois-ci, le directeur général d'IOT, Nichol Elizabeth, avait déclaré que si cette tendance se poursuivait, environ 300 «victimes potentielles» travaillant sur ses deux lignes de production pourraient être coupées de la masse salariale de l'usine début juillet. M. Elizabeth a dit que la situation était inquiétante car, depuis le début de 2018, IOT a lutté pour fonctionner en raison d'une offre réduite d'albacore vers l’usine.

M. Talma a ajouté qu'ITO est actuellement en train de sous traiter le albacore de l'océan Pacifique afin de pouvoir traiter ces poissons et ne pas licencier du personnel travaillant sur la ligne.

En 2016, la Commission des thons de l'océan Indien (CTOI) a réduit les allocations de pêche de l'albacore de 15% à partir de 2017. Cette année, la flotte de 13 senneurs seychellois s'est vue attribuer un quota total de pêche de 33 000 tonnes d'albacore.

Chaque navire a reçu un quota d'environ 2 500 tonnes, dans lequel 30% (environ 750 tonnes) sont allouées chaque trimestre de l'année. Le non-respect du quota fixé entraînera des amendes pouvant atteindre environ 445 000 $.

En tant que navire battant pavillon des Seychelles, le senneur «devrait avoir certaines responsabilités envers le pays», a déclaré M. Talma.

"Ils devraient débarquer un certain pourcentage de leurs prises à des entreprises locales, en particulier IOT, qui transforme l'albacore. À l'heure actuelle, ce n'est pas une obligation, mais nous voudrions faire que ça en soit une en modifiant les conditions des licences », a déclaré M. Talma.

Il a expliqué que dans les années 1990, c'était une condition dans le cadre d'un accord signé avec des navires, mais quelque part à un moment donné, il a été retiré.

"Nous voulons maintenant réintroduire cet article. Le nouveau règlement sur lequel nous travaillons nous aidera à mettre en place des accords, car ils seront conformes à notre législation nationale », a déclaré M. Talma.

Ces règlements seront mis en place pour l'albacore, ainsi que pour les prises accessoires.

Les exportations de thon en conserve contribuent largement au secteur de la pêche, deuxième plus grand contributeur à l'économie des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental.

Parlant de l'impact qu'une baisse de l'exportation du produit aura sur le pays, M. Talma a déclaré que "le PIB baissera et que le gouvernement détient une part de 40% dans IOT, donc les revenus du gouvernement vont aussi baisser".

Il a déclaré qu'en tant que ministère, il incombait aux fonctionnaires de veiller à ce que les quotas d'albacore ne nuisent pas à IOT, de même que les autres quotas qui seront introduits à l'avenir.

"Nous devons être plus proactifs pour voir comment nous pouvons atténuer les impacts négatifs des futures allocations de quotas", a ajouté M. Talma.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: autorité des Pêches aux Seychelles, thon, IOT

More from Actualités Nationales →

Related Articles

arts&culture →

Top news


Archives

» Advanced search