Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Seychelles et les Comores montrent l’exemple au sein de la COI concernant les accès aériens

Baie Lazare, Seychelles | July 9, 2014, Wednesday @ 13:17 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Joana Nicette et Rassin Vannier | Views: 5277
Les Seychelles et les  Comores montrent l’exemple au sein de la COI concernant les accès aériens

Un Airbus d'Air Seychelles a l'aeroport internationale des seychelles a Pointe Larue (Seychelles Tourism Board)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - L’Union des Comores et les Seychelles ont joint l’acte à la parole en devenant les premiers États membres de la Commission de l’Océan Indien (COI)  à renforcer immédiatement leur coopération dans le domaine des services aériens, comme souhaité par l’organisation régionale.

Les deux pays ont paraphé mardi soir un accord sur les services aériens qui donne un accès aérien illimité à Air Seychelles en Union des Comores.

L’accord a été signé en marge de la Conférence ministérielle de la COI sur le tourisme et les transports aériens, du côté seychellois par le chef exécutif de l’Autorité de l’aviation civile, Gilbert Faure, et du côté comorien, par le secrétaire général des relations extérieures de l'Union des Comores, Inzouddine Hodho.

La conférence a pris fin mardi soir à l’Hôtel Kempinski, à Baie Lazare, quartier situé au sud de Mahé, l’île principale des Seychelles.

L'accord prévoit la réciprocité mais l'Union des Comores ne disposant pas de compagnie aérienne nationale, ce sont les Seychelles qui peuvent en jouir actuellement.

La signature de cet accord s’inscrit en droite ligne de la vision partagée des membres de la COI de faciliter les voyage aériens entre eux afin d’améliorer la connectivité dans la zone, booster l’économie et les mouvements de populations.

Passengers en attente de passer par l'immigration a leurs arives aux Seychelles  (Seychelles Tourism Board) Photo License: CC-BY

La mise en œuvre de l’accord permettra d’ouvrir de nouveaux horizons aux ressortissants seychellois et vis versa, et plus important, il participera au renforcement du concept des Iles Vanille autorisant la promotion de forfaits de voyage proposant des escales dans les deux États insulaires.

La diaspora comorienne est estimée à 300 000 individus et cet accord lui fournit  des routes supplémentaires pour joindre les parents aux Comores.

Le directeur général d'Air Seychelles chargé des affaires de la compagnie, Alan Renaud, a estimé que l'accès illimité accordé à la compagnie aérienne seychelloise aux Comores est sans précédent et constitue un grand accomplissement pour Air Seychelles. C’est un pas important dans les efforts des Seychelles de voir au moins un vol quotidien entre tous les États de la sous-région.

Quoique n’ayant pas une compagnie aérienne l'Union des Comores n’a pas fait mystère, dans les comités mis en place, de sa volonté de travailler en partenaire loyal afin de supprimer tous les obstacles à l'amélioration de la connectivité entre les États de la COI, conformément aux recommandations de la  Conférence ministérielle de la COI sur le tourisme et les transports aériens.

Vers l’amélioration de la connectivité aérienne entre les États de la COI

C’est le ministre seychellois de l’Intérieur et des Transports, Joel Morgan a donné le coup d’envoi de la conférence ministérielle du transport aérien et du tourisme des pays membres de la Commission de l’Océan Indien (COI) mardi matin.

La conférence a considéré en priorité les recommandations qui ont été faites lors de la rencontre du comité technique qui a élaboré les grands enjeux pour aboutir à une collaboration plus étroite dans le domaine du transport aérien et du tourisme.

Cette collaboration vise à l’exploitation du potentiel croissant de la région en tant que destination touristique et aussi à la simplification du déplacement inter île.

Suite aux deux journées de travail du comité technique, les délégués ont convenu d’établir deux comités des experts, un qui inclura des représentants des compagnies aériennes et un autre qui regroupera les experts dans le domaine de l’aviation civile.

Les deux comités auront des cahiers de charges respectifs et ils devront se rencontrer avant la fin du mois d’octobre de cette année.

Les comités sont obligés de soumettre un rapport de leurs travaux pour approbation du conseil des ministres de la COI qui aura lieu tôt l’année prochaine.

Le mandat de ces deux comités sera de trouver les moyens d’aboutir  à la réalisation de trois grands enjeux d’une coopération régionale renforcée; la mise en place d’un marché unique du transport aérien, la création d’une compagnie aérienne régionale et les opportunités de coopération entre les compagnies aériennes nationales de la région.

Dans leur considération, le comité des experts aériens sont surtout chargé d’adresser les sujets de l’optimisation, des partenariats et des alliances stratégiques et la complexité de l’enjeu.

Dans leurs allocutions lors de la cérémonie de l’ouverture, le ministre seychellois de l’intérieur et aux transports, aussi bien que le ministre du tourisme et de la culture ont souligné l’enjeu pour les Seychelles de pousser pour une libéralisation de l’espace aérien entre les pays membres de la COI pour éventuellement aboutir au minimum à la réalisation d’une fréquence journalière de vol entre les îles de la région

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Comores, services aériens, Commission de l’Océan Indien, COI, Air Seychelles

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search