Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Nouvelle recherche généalogique établissant des liens familiaux entre la Réunion et les Seychelles

Victoria, Seychelles | | October 1, 2018, Monday @ 17:30 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Daniel Laurence Édité par: Sharon Ernesta et Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1856
Nouvelle recherche généalogique établissant des liens familiaux entre la Réunion et les Seychelles

Le groupe de huit membres du Cercle généalogique de Bourbon (CGB) s'est rendu aux Seychelles pour effectuer un inventaire. (Ambassade de France)

 

(Seychelles News Agency) - Un groupe de personnes originaires de la Réunion - un département français d'outre-mer dans l'océan Indien - était aux Seychelles pour établir la ligne de descendance entre les familles de la nation Insulaire et les familles Réunionnaise.

Le groupe de huit membres du Cercle généalogique de Bourbon (CGB), une association d’études de généalogie, s’est rendu aux Seychelles pour y effectuer un inventaire. Une partie de l’exercice consiste à identifier les tombes du cimetière de Bel Air.

Le cimetière de Bel Air situé dans le quartier central de Bel Air sur Mahé - l'île principale - est un monument national comportant plusieurs tombes des premiers habitants français aux Seychelles.

"Notre objectif est de rechercher les familles réunionnaises installées et décédées aux Seychelles depuis les premiers colons", a déclaré mercredi la secrétaire de CGB, Nicole Defaud, à la SNA.

Le cimetière de Bel Air est un monument national avec plusieurs tombes des premiers habitants français aux Seychelles. (David Stanley, Flickr) Photo License: CC-BY 2.0

La première installation aux Seychelles - un groupe de 115 îles de l’océan Indien occidental - remonte à 1770, lorsque les premiers habitants de l’île se sont installés sur Sainte-Anne. Le groupe comprenait des Français et leurs esclaves, Indiens et Africains.

Mme. Defaud a déclaré que depuis que le groupe a commencé l'exercice le 23 septembre, 60 tombes ont été identifiées avec succès. Il en reste trente autres à identifier, mais en raison de leur état, certains étant en ruines, cela rend la tâche très difficile.

«Nous avons dû faire ressortir les noms sur les tombes en brossant les épitaphes (inscriptions funéraires) avec une craie blanche pour pouvoir les photographier. Les photos seront ensuite analysées pour trouver la généalogie des morts », a déclaré Mme. Defaud.

Selon Mme. Defaud, "une carte des tombes du cimetière de Bel Air a également été préparée avec un inventaire des personnes enterrées là-bas, ainsi que l'établissement de liens géologiques les reliant à la Réunion".

La mission généalogique a lieu dans le cadre de la coopération Réunion-Seychelles. Le projet est financé par le conseil du comté de la Réunion et le Cercle généalogique de Bourbon. Il est soutenu par l'ambassade de France et le Conseil des monuments nationaux des Seychelles.

Selon l'ambassadeur de France auprès de l'île, Lionel Majesté-Larrouy, le cimetière de Bel Air est le lieu de repos de nombreux "Bourbonnais" qui ont peuplé les Seychelles pour la première fois.

«Il s'agit d'une étude historique centrée sur la généalogie, détaillant la vie de ces premiers habitants, leurs occupations, leurs origines, les noms de leurs parents à la Réunion ainsi que leurs descendants», a déclaré M. Majesté-Larrouy.

M. Majesté-Larrouy a ajouté que «cette mission nous permet d’en savoir plus sur notre histoire indo-océanique et nos origines françaises. Indirectement, cela sensibilisera à la préservation du patrimoine culturel national. ”

Le cimetière de Bel Air est le plus ancien lieu de sépulture des Seychelles. Il a été ouvert à la fin des années 1780 par les colons français qui ont créé l’Etablissement du Roi sur Mahé en 1778.

Le cimetière abrite plusieurs caveaux, dont ceux des premiers habitants français: les ancêtres des ancêtres d'une grande partie de la population seychelloise, qui portent encore leurs noms de famille.

Parmi eux, Jean Corsair François Hodoul - né en 1765 et décédé en 1835 - qui a construit le Château des Mamelles. Reiny Jean d'Argent, notaire né en 1773 et décédé en 1834. Parmi eux figure aussi le mystérieux Pierre-Louis Poiret, fils présumé du roi Louis XVI qui a fui la Révolution française qui a débuté en 1789.

Cette mission de découverte du lien ancestral n'est pas la première du Cercle généalogique de Bourbon. En octobre 2016, six résidents de la Réunion ont rencontré leurs cousins seychellois qu'ils ont retrouvés sur La Digue, la troisième île la plus peuplée des Seychelles.

Savy, Payet, Mellon, Mussard, Choppy, Hoareau et Morel font partie des noms de famille liés à l'île de la Réunion.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Cercle généalogique de Bourbon, Reunion

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search