Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

500 mètres de profondeur: des scientifiques britanniques explorent les profondeurs océaniques des Seychelles

Victoria, Seychelles | | October 29, 2018, Monday @ 13:47 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Sharon Ernesta et traduit par Rudie Bastienne | Views: 787
500 mètres de profondeur: des scientifiques britanniques explorent les profondeurs océaniques des Seychelles

L'explorateur des mers immaculées du National Geographic, Paul Rose, pose à côté d'une énorme morue dans les profondeurs des eaux entourant les îles extérieures des Seychelles.  (Pristine Seas/Manu San Felix)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Des scientifiques du Royaume-Uni se préparent pour une expédition d'exploration des eaux profondes des Seychelles afin d'étudier la qualité de l'eau et des espèces aquatiques – et même le niveau des microplastiques - et partager ces informations avec le gouvernement.

Des représentants de Nekton Deep Ocean Exploration sont actuellement dans la nation insulaire pour discuter des détails de l'expédition qui doit être entreprise à des profondeurs allant jusqu'à 500 mètres.

Les scientifiques devraient commencer leur expédition au mois de mars de l'année prochaine et passeront deux mois à recueillir des données, notamment des échantillons d'eau à différents niveaux, d’espèces, de plantes, de coraux et de planctons.

Lucy Woodall, scientifique principale de Nekton Deep Ocean Exploration, a déclaré que l’intérêt de l’équipe était de partager les connaissances grâce aux expéditions, ajoutant que les scientifiques de Nekton avaient récemment effectué une exploration similaire aux Bermudes.

«Aux Seychelles, il s'agit de voir comment la biologie change dans les profondeurs et à divers endroits en comparaison à l'expédition des Bermudes», a expliqué Mme. Woodall.

"Des futures expéditions dans l'océan Indien suivront et les Seychelles occuperont une place centrale avec celle-ci", a déclaré Mme. Woodall.

Plus tôt ce mois-ci, Mme Woodall et le chef d’équipe, Paris Stefanoudis, ont rencontré des représentants du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et du Changement climatique pour discuter des zones possibles d’exploration.

M. Stefanoudis, chef d'équipe, le secrétaire principal M. Decommarmond et le scientifique principal Mme. Woodall lors d'une réunion avec la presse plus tôt cette année. (Seychelles Nation) Photo License: CC-BY 

Les Seychelles - un groupe de 115 îles de l’océan Indien occidental - couvrent une zone économique exclusive de 1,4 million de kilomètres carrés. L’expédition devrait avoir lieu dans des zones spécifiques des plateaux des îles extérieures désignées, d’une profondeur de 500 mètres.

Nekton Deep Ocean Exploration a approché le gouvernement des Seychelles plus tôt cette année pour l’expédition, soulignant que l’océan Indien était sous-exploré et que certaines zones n’avaient jamais été explorées, en particulier dans les profondeurs.

Le scientifique a expliqué que «des plongeurs, y compris des locaux, seront utilisés pour l'exploration dans les eaux peu profondes allant de zéro à 30 mètres, tandis que deux véhicules submersibles habités effectueront l'exploration à des profondeurs comprises entre 30 et 300 m».

Selon Mme. Woodall, «des véhicules robotiques sans équipage seront utilisés pour explorer l’océan plus en profondeur. Les données collectées seront analysées au laboratoire de Nekton ainsi qu’aux Seychelles.

"Mme. Woodall a expliqué que "les résultats de l'expédition seront remis au gouvernement des Seychelles qui décideront ce qu’ils en feront."

Selon le secrétaire principal à l’Environnement, Alain Decomarmond, "les résultats profiteront aux responsables et aux écologistes des Seychelles pour l’élaboration de stratégies sur l’utilisation durable de la zone explorée tout en protégeant sa biodiversité."

«Des échantillons d'eau prélevés à différentes profondeurs nous permettront de connaître le niveau de microplastique dans l'océan, ce qui aura un impact direct sur notre santé en tant que consommateurs de poisson», a ajouté M. Decomarmond.

Le secrétaire principal a déclaré que toutes les activités sous-marines seront filmées, photographiées et cataloguées. «Outre les éléments confidentiels sensibles, toutes les informations, données, photos, vidéos et même des spécimens de l’exploration seront rendus accessibles au public et au monde entier», a déclaré M. Decomarmond.

Un vaisseau-mère scientifique doté d'équipements ultramodernes est prévu aux Seychelles l'an prochain pour l'expédition.

Nekton Deep Ocean Exploration a son siège à Oxford, en Angleterre. Son but est d'explorer les profondeurs de l'océan pour révéler l'inconnu au profit de l'humanité. L'objectif principal de Nekton est de créer un changement radical dans la connaissance et la compréhension de l'océan afin d'accélérer sa gouvernance durable.

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article

More from Environnement →

general →

Top news


Archives

» Advanced search